Aménagement des espaces extérieurs du secteur Hôtel de police à Torcy (77)

Contexte :

Parcelle libre de 5316 m² de construction, à l’exception d’un bâtiment en préfabriqué accueillant les Restos du cœur et l’association Aides, accompagné d’une aire de livraison et d’un parking extérieur à l’usage des Restos du cœur. Le projet prévoit la déconstruction de cet ensemble puis l’intégration des Restos du Cœur et d’un local associatif dans l’opération de logements.
Le terrain présente une déclivité importante sur sa limite sud-est, de près de 3 m. Elle se traduit par un décaissé de la parcelle, matérialisé par un talus à l’est du terrain.
Le site est marqué au sud par la présence du parking de la Sous-Préfecture et du viaduc du RER A.
L’est et le nord du site accueillent des programmes de logements.
A l’ouest du site, on trouve actuellement une parcelle arborée qui accueillera le futur Hôtel de Police. Le chemin des Lacs qui traverse actuellement cette parcelle sera réaménagé dans le cadre du présent projet, entre les 2 parcelles.

Projet :

Notre parti d’aménagement repose sur une réflexion paysagère faisant ressortir 5 ambiances.

  • LES COURS-JARDINS :
    L’approche paysagère de ces ilots inter bâtiments se fera à deux échelles :
    – Verticale, représentée par une strate arborée au port pyramidale, pour limiter les vis-à-vis.
    – Horizontale, par des lanières végétales en strate basse permettant de garantir une perméabilité et une ouverture visuelle à échelle humaine facilitant l’appropriation des lieux (fête des voisins, rencontres, etc…).
  • JARDINS PRIVATIFS:
    Une strate moyenne arbustive ainsi qu’une clôture en ganivelles d’une hauteur de 1,20m, sera implantée aux abords des bâtiments, autour des jardins privatifs. Cette végétation sera traversée par des sentes piétonnes permettant l’accès aux jardins.
  • LE JARDIN DE PLUIE :
    L’aménagement nord sera traité en jardins de pluie, matérialisés par des fossés successifs qui suivent la topographie du site et par une promenade en surplomb qui sera ponctuée d’espaces de détente et de rencontre ainsi que d’un jardin partagé évolutif.
  • LES FRANGES PERIPHERIQUES :
    Les limites de la parcelle seront densément plantées de haies libres, de massifs de strate moyenne et de bosquets boisés afin de l’intégrer dans un écrin vert.
  • LES TOITURES :
    L’aménagement des toitures sera traité comme une 5ème façade non accessible.
    Elles seront largement végétalisées par la mise en œuvre de prairies calcicoles, évoquant des jardins potagers et des champs de fleurs sauvages.